Le piratage des sites de recherche d’emploi se poursuit pendant plusieurs mois, voire des mois